Chirurgie esthétique : quelles opérations et où se faire refaire ?

On considère qu’aujourd’hui 67% des femmes françaises, soit près de 2 Françaises sur 3, sont complexées par leur physique. Dans de nombreux cas, la solution réside dans la chirurgie esthétique, et pour ce domaine, on pense très souvent à la Corée du Sud – spécialisée dans des techniques innovantes en matière de chirurgie esthétique -, ou encore le Brésil et la Turquie, connus pour le tourisme esthétique. 

Des femmes complexées à plusieurs niveaux

Les femmes françaises sont complexées, et ce mal-être touche majoritairement les 35-44 ans. 46 % le sont « un peu » et 21 % « beaucoup ». L’âge et le niveau social sont des facteurs déterminants – les personnes avec de faibles moyens ont tendance à être plus touchés par ce sentiment -, de même que le fait d’avoir un enfant peut avoir une influence décisive. Face à ce mal-être, 11% des Françaises, soit plus d’une sur 10, ont déjà eu recours à la chirurgie esthétique et pour 3% d’entre elles se sont même déjà fait opérer plusieurs fois. Elles seraient également plus de 12% à l’envisager prochainement. 

A lire aussi : Comment faire ses ongles sans gel ?

Quelles opérations et où ?

Beaucoup de ces opérations se font aujourd’hui à l’étranger. Corée du Sud, Brésil, Turquie, Belgique… les destinations sont nombreuses pour les personnes souhaitant se faire refaire une partie de leur corps. Parmi les opérations les plus courantes, on retrouve l’augmentation des fesses, la chirurgie des paupières, liftings, rhinoplastie, liposuccion, ou encore augmentation mammaire. Si pour les premières, les Françaises auront tendance à choisir des destinations comme la Corée du Sud, le Brésil ou la Turquie, elles ont tendance à choisir de subir une augmentation mammaire en Belgique. La Belgique est un pays des plus convoités pour ce qui concerne la chirurgie de la poitrine, et c’est le pays où l’on se fait le plus refaire les seins. Sur 100 000 habitants, 121,32 ont effectué une augmentation mammaire.

En France, en Belgique ou en Suisse, subir une intervention de chirurgie esthétique est une démarche devenue très courante dans le cadre d’un accompagnement à guérir les complexes. Cette démarche aide à afficher une apparence en accord avec la propre vision de beauté de chaque homme ou femme.

A lire également : Pourquoi les femmes aiment-elles le CBD en 6 raisons.

Quelles conséquences ?

Les actes de chirurgie esthétique sont des actes de chirurgie, et ne sont donc pas sans danger. Il peut y avoir un risque de saignement, d’hématome, d’infection, de troubles cicatriciels, etc. Il se peut également que la chirurgie rate. Le suivi post-opératoire est essentiel pour surveiller la cicatrisation, minimiser les troubles cicatriciels (massages, injections, laser…) et ainsi maintenir une bonne relation médecin/patient. Parfois, une retouche pourra être nécessaire. De plus, il faut prendre en compte les dégâts que peut faire le temps. 

Avant d’envisager une chirurgie esthétique, il convient de se demander pourquoi les femmes françaises entretiennent de tels complexes. Les explications données pour expliquer leurs complexes sont l’influence de la publicité, de la télévision ou encore des réseaux sociaux. Des études ont révélé que 68% des femmes inscrites sur les réseaux sociaux sont de fait mal à l’aise avec leur physique, alors que celles qui ne possèdent pas de compte sont seulement 49%. 

Pour autant, la chirurgie esthétique ne peut pas tout régler, et parmi les personnes ayant déjà subi une opération, 72% n’apprécient toujours pas leur corps après l’intervention. 

vous pourriez aussi aimer