Comment réparer ses fourches sans couper ?

Les fourches peuvent être un véritable fléau pour les cheveux. Elles sont souvent la conséquence d’un mauvais entretien, d’une utilisation excessive d’outils chauffants ou encore d’une mauvaise alimentation.

Heureusement, il est possible de réparer ses fourches et de retrouver des cheveux en bonne santé sans avoir à recourir à la solution radicale du rasage total.

Lire également : 4 huiles essentielles pour affronter l'hiver en douceur

Identifier la cause des fourches

Avant de chercher à remédier aux fourches, il est essentiel d’identifier leur cause principale. Les fourches peuvent être causées par une mauvaise alimentation, une exposition excessive aux outils thermiques (sèche-cheveux, lisseur, fer à friser, etc.), une trop grande manipulation et un manque de soin. Identifier la cause principale permettra d’adapter au mieux sa routine capillaire.

Couper les fourches

Aujourd’hui il est possible de couper ses fourches soi-même avec un appareil coupe fourche que vous pourrez trouver sur ce site ! Cet appareil permet de sélectionner les pointes fourchues et les couper sur toute la longueur sans toucher au cheveux sains.

A découvrir également : Quel vernis pour une french manucure ?

Améliorer son alimentation

Une mauvaise alimentation peut se révéler être la première cause des fourches. Il est donc important de prendre conscience que ce qui se passe dans l’assiette a un impact direct sur la santé des cheveux.

On privilégiera alors des aliments riches en vitamines A, B3, C et E ou encore en magnésium, zinc et fer.

Des fruits et légumes tels que la banane, les épinards ou encore l’avocat seront parfaits pour apporter à vos cheveux tous les nutriments nécessaires.

Limiter l’utilisation des outils chauffants

L’utilisation abusive des outils chauffants peut causer des fourches et fragiliser les cheveux. Il est donc préférable de limiter autant que possible leur utilisation et d’opter pour des températures moins élevées.

Pour éviter d’abîmer le cuir chevelu, on évitera également de manipuler fréquemment ses cheveux et on utilisera des produits adaptés à ses besoins.

Choisir les bons produits

Pour nourrir et protéger ses cheveux des agressions extérieures, il est primordial d’utiliser des produits adaptés à son type de cheveux.

L’utilisation d’huiles naturelles comme l’huile d’olive ou l’huile de noix de coco permettront de nourrir et de sublimer les cheveux abîmés.

On choisira également des produits enrichis en kératine pour renforcer les fibres capillaires et rendre aux cheveux leur brillance et leur douceur.

Adopter une routine capillaire adéquate

Le shampooing doit être adapté à votre type de cheveux et à votre problématique capillaire. Il existe des shampooings spécifiquement conçus pour nourrir les cheveux abîmés ou encore pour les protéger des traitements chimiques.

Après chaque shampooing, une crème hydratante permettra de reconstituer le film hydrolipidique naturellement présent sur le cuir chevelu et de protéger les cheveux des agressions extérieures.

Utiliser un masque capillaire une fois par semaine est également recommandé pour redonner vigueur et vitalité aux cheveux secs et abîmés.

Protéger ses cheveux des intempéries

Les intempéries telles que le vent ou le soleil jouent un rôle important sur la qualité de nos cheveux. Afin de ne pas les abîmer, on adoptera des gestes simples au quotidien : lorsqu’il fait très chaud, on mettra par exemple un foulard en coton ou un chapeau afin de protéger les mèches du soleil. En hiver, on porte une écharpe en laine afin de conserver la chaleur de notre cuir chevelu.

De plus, un rinçage à l’eau froide pour refermer les écailles et maintenir le volume des cheveux est fortement conseillé. Réparer ses fourches sans couper est tout à fait possible si l’on suit une routine capillaire adaptée.

Une alimentation riche en nutriments, l’utilisation de produits spécifiques pour cheveux secs et abîmés, une protection efficace contre les intempéries et l’utilisation raisonnée des outils thermiques seront les alliés incontournables pour retrouver des cheveux en bonne santé.

Utiliser des huiles nourrissantes pour les pointes sèches

Si, malgré tous les gestes de prévention, vos pointes restent sèches et abîmées, il faut des produits adaptés à votre type de cheveux et privilégier des compositions naturelles et non agressives pour le cuir chevelu.

Bref, réparer ses fourches sans couper passe par une prise en charge globale : alimentation équilibrée, hygiène rigoureuse mais douce des cheveux (rinçage à l’eau froide), protection contre les intempéries (soleil comme vent), utilisation raisonnée du matériel thermique (sèche-cheveux). Et si nécessaire, on complète avec une petite cure ‘intense’ basée sur l’utilisation de soins riches qui vont aider vos longueurs fragilisées.

Éviter les coiffures trop serrées pour éviter la casse des cheveux

Au-delà des gestes de prévention, pensez à bien faire des queues de cheval ou des tresses, et variez régulièrement votre style pour éviter qu’un même endroit ne subisse une pression excessive en permanence. Il existe aussi des alternatives plus douces pour attacher ses cheveux : optez par exemple pour un chignon bas plutôt qu’une queue de cheval haute tirée vers l’arrière.

Si malgré toutes ces précautions, vos fourches restent visibles et gênantes au quotidien, vous pouvez toujours recourir à des soins ciblés. Parmi eux, on trouve par exemple les sérums réparateurs qui vont nourrir la fibre capillaire et aider à combler les pointes abîmées. Les huiles végétales (argan ou jojoba) peuvent aussi être utilisées en masque avant-shampooing pour hydrater intensément la longueur du cheveu.

Prendre soin de ses cheveux passe par une série d’habitudes quotidiennes simples mais efficaces. Avec un peu d’attention quotidienne et quelques produits adaptés choisis avec soin, il est tout à fait possible d’avoir une belle crinière brillante et vigoureuse sans passer par la case ‘coupe’.

vous pourriez aussi aimer