Zoom sur l’épilation laser

Maintenant très prisée, l’épilation laser est toujours sujet à controverse chez certaines, ce qui engendre des questions, particulièrement par rapport aux types de peaux ou encore aux types de poils. Certaines se questionnent aussi par rapport aux bienfaits que ce type d’épilation apporte ou encore les inconvénients.

Epilation laser : qu’est-ce que c’est ?

L’épilation laser a pour but la destruction du bulbe du poil. Le bulbe de poil est la zone bombée qui constitue la base du poil. Dans le cas d’un poil foncé, cette zone est tachetée. Un laser est un dispositif émettant un éclat très spécifique car composé d’une unique longueur d’onde, qui définit un aspect monochromatique. Selon cette longueur d’onde, qui est spécifique à chaque laser, les photons qui constituent cet éclat seront intégrés par les diverses structures rencontrées, particulièrement selon la couleur de ces dernières. Vous pouvez profiter de cette expérience pendant que beaujour est à Marseille.

A lire également : Comment faire tenir le maquillage sur les yeux ?

Ainsi, un poil pigmenté correspond à une cible noire ou brune. Les lasers dépilatoires sont intensément consommés par cette couleur à cause du pigment naturel de la peau, la mélanine. Une fois qu’elle est absorbée, la lumière est changée en chaleur. Cette dernière va anéantir le bulbe de poil et garantit une épilation durable.

A voir aussi : Le soin Tokio Inkarami : un soin révolutionnaire pour les cheveux

Épilation laser : est-ce définitif ?

Après une épilation laser, la zone est parfaitement épilée, la totalité des bulbes pilaires ont été anéantis. Cependant, les bulbes pilaires non pigmentés qui n’ont pas été traités vont s’actionner graduellement et ainsi engendrer de nouveaux poils. L’épilation laser durera quelques semaines avant d’apercevoir une repousse, une nouvelle séance d’épilation sera donc indispensable. Ensuite, une phase de dépilation sera à nouveau la prochaine étape, puis une nouvelle repousse qui sera moins importante que la précédente. Il faut donc savoir que plus les séances sont répétées, plus la repousse se fera discrète.

Après cinq ou six séances, on peut considérablement affirmer que le patient ne présentera plus qu’une faible et fine pilosité, que ce soit au niveau du maillot, des aisselles ou du ventre. En effet, la réduction du nombre de poils pourra être supérieure à 80% avec des poils restants qui sont à la fois très fins, voire-même peu visibles.

Par contre, le nombre de séances au niveau du visage est plus élevé, voire-même très conséquente en cas de problèmes hormonaux qui y seraient associés. À l’obtention de résultats satisfaisants, autrement dit à terme de toutes les séances, il est nécessaire de faire des séances d’entretien tous les mois. Ceci permettra de faire perdurer les effets positifs.

Le problème des stimulations paradoxales

Dans de rares cas, des personnes ayant subi une épilation laser affichaient une augmentation de la pilosité lors de la repousse des poils. Il s’agit de cas rares, néanmoins, c’est parfois remarqué dans des circonstances spécifiques, autrement dit dans la région localisée devant les oreilles, sur le cou, et particulièrement chez les patientes qui proviennent du bassin méditerranéen. Ce risque s’avère être considérable lorsque le laser utilisé présente une faible puissance ou quand des anomalies hormonales sont mis en question.

vous pourriez aussi aimer